Sans le savoir, certains le font

Pas de commentaire
Publié le 27 fév 2010 dans Interventions

Philologie ? Pourquoi avoir choisi ce mot ? Selon Wikipedia, la philologie est la science qui traite d’une langue d’un point de vue historique, à partir de documents écrits. Elle vise à rétablir le contenu original de textes connus par plusieurs sources, c’est-à-dire à choisir le meilleur texte possible à partir de manuscrits, d’éditions imprimées ou d’autres sources disponibles (citations par d’autres auteurs,  graffiti ancien), en comparant les versions conservées de ces textes, ou à rétablir le meilleur texte en corrigeant les sources existantes.

Cette définition transposée au sens plus général de la recherche de vérité ou de l’établissement d’une certitude pourrait s’appliquer au travail du journaliste, à condition d’ajouter les témoignages directs aux sources d’informations que ce dernier se doit de croiser à l’instar du philologue. Bref, un mot désuet et général qui a le mérite de rester d’une grande actualité à l’heure de la presse gratuite et des milliers de pages du web. En effet, l’abondance des sources identiques qui reproduisent les mêmes citations et discours n’est pas d’un grand secours pour établir des vérités. Heureusement certaines consciences se rebellent lorsque les penseurs en ronds s’installent aux commandes. Il y a sans doute plus de philologues que de vagues bloggeurs cherchant un sujet d’inspiration. Du moins, restons optimistes sur ce point…

Comme Monsieur Jourdain faisait de la prose, exerçons nous à (re)devenir philologue !

Get the Flash Player to see this content.

Pour d’autres vidéos, voir le site de Reycom.

Share on Facebook


Ajoutez votre commentaire